20160220_171928_1

Certains le savent sûrement, je suis fan de comics et de BD bien plus que de Manga. Ce n’est pas vraiment dans le but de choisir un camp, mais plutôt que j’ai plus d’affinités avec cette première culture. En revanche, à l’intérieur même des comics, se déroule une grande bataille depuis déjà plusieurs décennies : qui de Marvel ou de DC comics propose les « meilleurs » super-héros. Je passerai le fait que dans les deux camps il y a des héros orignaux, des mutants où même des hommes riches qui deviennent des héros grâce à leurs gadgets (Batman et IronMan c’est pour vous !) pour me concentrer sur l’oeuvre qui m’intéresse aujourd’hui : L’encyclopédie des personnages de l’univers Marvel.

Je ne rentrerai pas dans la polémique de savoir qui a le meilleur univers, tout simplement parce que même si je préfère largement l’univers et les personnages Marvel, j’aime bien certains Comics de DC comme Batman ou Superman. Mais lorsque j’ai vu que cette encyclopédie, sortit en plusieurs versions mises à jour depuis 2002, arriver en français, je n’ai pas voulu passer à côté de cette occasion.

20160220_171919_1

En effet, la dernière version – celle qui est considérée comme la plus complète et la plus récente – est sortie aux USA en mars 2014 et nommée : Marvel Encyclopedia Updated and Expanded. Malheureusement, nous l’attendions toujours dans notre langue. Et c’est avec une bonne surprise que j’ai appris début 2015 que la société française Huginn & Muninn allait porter cet ouvrage dans la langue de Molière pour la fin d’année. Arrivée en octobre dernier, et au moment de passer ma commande, il n’y en avait malheureusement plus de disponible au prix éditeur sur Amazon (à savoir 49,95 €) et la boutique parisienne d’Album Comics a vite vu son stock fondre comme neige au soleil.

Le marché de « l’occasion » sur Amazon affichant le prix à plus de 100 €, j’ai donc attendu que le site rentre de nouveaux stocks afin de me précipiter dessus le mois dernier pour l’obtenir au prix initial. Heureusement pour moi puisque quelques jours après, le produit était de nouveau en rupture (à l’heure où j’écris ces lignes, il est possible d’en commander avec un délai d’attente de 1 à 3 semaines pour l’envoi du produit). Bref, passons ces péripéties pour revenir à ce qui nous intéresse aujourd’hui, l’artbook en lui-même.

20160220_171936_1

Premier point positif, la robustesse du produit. Avec ses 440 pages épaisses et sa couverture rigide qui est également assez massive, nul doute sur la durabilité du produit. A l’avant comme à l’arrière, des héros de la franchise ornent cette dernière. Une bande blanche, les séparant horizontalement, a un grain particulier (une sensation rappeuse). Derrière, nous trouvons également une courte préface de notre cher Stan Lee, sans qui, une bonne partie de l’univers Marvel ne serait pas ce qu’il est (à l’instar de Neil Armstrong et ses comparses astronautes, Stan Lee n’était pas seul aux commandes lors de ses exploits).

Il n’y a pas réellement de chapitres prédéfinis si ce n’est au début, une introduction de Ralph Macchio (éditeurs et écrivain américain, intervenu sur plusieurs comics tels que Daredevil, Thor ou encore Spider-Man) qui nous parlera un peu de Marvel et de pourquoi il en est devenu un très grand fan dès sa plus tendre enfance. Puis viendront quelques mots de Stan Lee en personne. Enfin, nous aurons un enchaînement de présentations des personnages par ordre alphabétique.

20160220_172345_1

La présentation d’un personnage s’effectue en majeur parti de la même manière à savoir : une petite fiche récapitulative avec différentes données (taille, poids, couleurs des yeux et des cheveux ou encore date et album de leur première apparition), une ou plusieurs illustrations et un petit résumé. Il y a en moyenne 4/5 présentation par pages, sauf pour les héros les plus populaires qui peuvent avoir plusieurs pages dédiées.

Pour ma part, j’ai vraiment apprécié ce type de présentation, et ce livre devient pour moi une vraie bible Marvel que je ressortirai à chaque occasion de découvrir un nouveau personnage dans la franchise cinématographique. En effet, je connais pas mal de personnages, mais d’autres m’étaient jusqu’à lors totalement inconnus. Outre les personnages, c’est aussi les groupes qui nous sont exposés, tels que les Avengers ou encore des périodes de la saga comme Civil War (prochainement au cinéma via Captain America) mais aussi Dark Reign (qui sera sûrement aussi adapté au grand écran au vu de l’intrigue de qualité).

20160220_172403_1


En conclusion, je peux dire que nous avons là un véritable hommage à l’univers Marvel et à ses personnages, tant héros que vilains. La qualité est au rendez-vous et pour une cinquantaine d’euros je ne peux que vous le conseiller. Les illustrations sont superbes, la quantité d’informations est impressionnante et le tout est disponible aussi bien en anglais qu’en français. Ce type d’ouvrage n’est pas vraiment un artbook dans le sens où il ne développe pas l’univers existant, mais il revient dessus d’une manière claire et efficace, et rien que pour ça, les fans de la franchise ne devraient pas s’en priver. Qui plus est, c’est un très bon compagnon pour qui ne connaît pas trop les personnages et les découvre au fur et à mesure des films. Cela leur permettra de se renseigner et de briller, auprès de leurs amis lors de chaque projection, en citant quelques anecdotes du personnage en question !

Les points positifs :

  • Un très bon rapport qualité / prix ;
  • Une livre avec de bonnes finitions et une bonne solidité ;
  • Un contenu ultra dense ;
  • Un contenu organisé de façon intelligente ;
  • Un très bon compagnon pour tout comprendre des films ;
  • Un moyen d’approfondir ses connaissances sur l’univers Marvel ;
  • Un beau portage de Huginn & Muninn dans notre lange natale.

Les points négatifs :

  • Pas de version collector disponible ;
  • Pas vraiment de défauts finalement.

[IMAGES PERSONNELLES]